Logo|Connexion / Inscription

Aucun résultat pour
vos critères de recherche

No result
Augmenter la distance de recherche ?
Modifier
Vous ne trouvez pas le club dont vous faites partie sur Mobby ?
Inviter mon club
 

Activité

Cheerleading

Les clubs et associations de cheerleading


Le cheerleading est une performance sportive et artistique. En fonction du contexte, l'un prend le dessus sur l'autre. C'est une combinaison de mouvements de danse, de gymnastique et bien évidemment d'acrobaties.


Les protagonistes évoluent en groupe et leur harmonie permet de créer un véritable show. L'utilisation d’objets permet d’agrémenter leur performance.


Voici quelques mots-clefs pour mieux comprendre les règles :

  • "Chant" : mouvement rythmique oral, le plus souvent c'est pour embarquer le public avec eux.
  • Cheerleaders : nom donné aux pratiquants de la discipline sportive.
  • Cheering : signifie "applaudir", le nom de cheerleading vient de ce verbe.
  • Entraînement : pour pouvoir pratiquer ce sport, il faut une harmonie entre le groupe ainsi qu'un travail personnel adéquat. En fonction du rôle dans l'équipe, il faut travailler sur des spécificités.
  • Juges : Un barème très précis est mis en place et des juges sont là pour l'appliquer.
  • Musique : Elle permet de rendre la prestation plus rythmique. De plus, les cheerleaders utilisent les mesures pour se repérer et faire les mouvements au bon-moment.
  • Pom-pom : accessoire coloré qui permet de donner du relief aux mouvements.
  • Pom-pom girls : nom donné aux protagonistes lors d'une prestation plus axée sur l'artistique.
  • Préparation : aux États-Unis les compétitions ont une envergure impressionnante. Il y a même une ligue NCAA.
  • Stunt : il y a une personne qui, "fly", est en l'air et qui est tenue par une "base". C'est un mouvement acrobatique en l'air.
  • Tumbling : c'est de la gymnastique qui comporte des sauts, roulades, flips. Très rythmique cela permet d’accélérer le rythme du show.
  • Pyramide : c'est l'un des stunts les plus emblématiques de la discipline.


Son histoire


Pour changer, c'est en Grande-Bretagne que le cheerleading voit le jour dans sa forme le plus simple. En effet, c'est en 1883 qu'un groupe d'étudiants décide de supporter les athlètes de leur école. Le premier groupe voit le jour en 1899, de l'autre côté de l'Atlantique, à l'université de Minnesota. Dans la même lignée, le premier "conglomérat" de cheerleaders voit le jour sous le nom de Gamma Sigma.

L'intégration plus commune du cheerleading dans les compétitions intervient dans les années 20. C'est aussi la période de l'expansion du football américain. C'est une consécration pour les filles d'être dans le groupe de cheerleaders.

Il faut attendre quelques dizaines d'années pour pouvoir voir la discipline prendre une nouvelle envergure. Laurence Herkimer est la créatrice, après la Seconde Guerre Mondiale, de la National Cheerleading Association. Celle-ci va permettre d'institutionnaliser la pratique. En 1956, le reconnaissable pom-pom voit le jour.


Son expansion


Les universités décident peu à peu de mettre des moyens pour gagner les compétitions où les gains sont de plus en plus élevés. De plus, à la fin des années 60, les Baltimore Colts, équipe de football américain, décident d'avoir son équipe professionnelle de cheerleading.


C'est dans cette période que les performances deviennent de plus en plus sportives. Un show dur en moyenne deux minutes trente. La principale raison est que leur prestation se déroule lors des temps morts. Ces derniers durent en moyenne trois minutes.


Le sport se développe plus vite que les législations. Le nombre de chutes se succède, les entraîneurs sont "aveuglés" par les gains potentiels. Les différentes ligues américaines décident de mieux structurer l'organisation globale.


La formation des entraîneurs et la sensibilisation sur la bonne conduite à suivre pour les athlètes se généralisent. De plus, la sécurité durant la prestation est maintenant prise en compte dans la compétition par les juges.


Au fil des années, le sport se propage dans le monde entier. L'une des principales raisons et la mondialisation (télévisuelle) du basketball (NBA). Par ailleurs, en 1997, quinze états américains inscrivent le cheerleading en discipline sportive.


Un sport international


L'International Cheer Union (ICU) qui a vu le jour en 2004 est l'institution mondiale qui va permettre d'organiser des championnats du Monde. Par ailleurs, la compétition la plus prestigieuse concerne les clubs notamment américains. À savoir qu'en France, le cheerleading est sous la tutelle de la fédération française de football américain (FFFA). Par ailleurs, la discipline est de plus en plus un sport mixte.


Il y a encore beaucoup de travail au niveau de l'image. Les premiers fautifs sont les franchises américaines avec des règles vraiment bizarres. Au niveau du sport, la discipline vient de prendre une nouvelle dimension. Le CIO a reconnu le cheerleading comme un sport potentiellement olympique. De plus, les prochains Jeux Olympiques de la Jeunesse se dérouleront dans la capitale sénégalaise, à Dakar. Le cheerleading sera à l'honneur en étant un sport de démonstration.